Lire nos articles en différentes langues ici

RDC/ Choléra : Plus de 1 000 morts depuis Janvier (officiel)

"Nous comptons 49 370 cas suspects et 1 025 décès, soit une létalité de 2 %", affirme le ministère de la Santé.

Quelques 52 nouveaux décès dus au choléra ont été recensés au cours de la quatrième semaine de novembre en République démocratique du Congo (RDC), faisant grimper le bilan de l’épidémie depuis janvier, à plus de 1 000 morts et près de 50 000 cas suspects, selon le ministère de la Santé.

Du 20 au 26 novembre, "1.749 cas de choléra et 52 décès ont été recensés dans 76 zones de santé et 15 provinces", souligne le ministère dans un communiqué publié dans la nuit du lundi à mardi et dont Anadolu a reçu une copie.

Depuis le début de l’année, "49 370 cas suspects ont été recensés et 1 025 décès enregistrés, soit une létalité de 2 %", ajoute le texte.

L’autorité sanitaire affirme qu'au moins '"un cas de choléra" a été identifié dans 23 des 26 provinces et 223 des 515 zones de santé "ont déjà été touchées au moins une fois".

Les provinces de Sankuru, de Lomami et du Kasaï dans le centre du pays continuent à héberger la majorité des cas et des décès liés au choléra en RDC, dépassant ainsi le Nord-Kivu et le Sud-Kivu dans l’Est du pays, selon la même source.

Durant la semaine du 20 au 26 novembre, "563 cas ont été recensés dans ces trois provinces de la région du Grand Kasaï, soit 32,2% du total national, et 20 décès, soit 38,4% du total national ", renchérit le texte.

Quatre provinces ont, par ailleurs, connu une augmentation du nombre de cas de choléra, à savoir l’Ituri (Nord-est), le Haut-Lomami et le Tanganyika dans le Sud-est et ainsi que Kinshasa, révèle la même source précisant que toutes les autres provinces touchées "ont vu leur nombre de cas de choléra diminuer".

Avec des milliers de cas enregistrés chaque année dans de nombreuses provinces, le choléra est devenu un problème de santé "publique majeur" en RDC, selon l’ONU.

En 2016, l'épidémie avait touché 29.352 personnes et fait 817 décès dans l’ensemble du pays, selon les derniers chiffres de l’OMS.

Anadolu/Kinshansa


Journal Ukuri- vol.97