Lire nos articles en différentes langues ici

RDC : 19 morts et 53 blessés dans une attaque de rebelles ougandais dans l'Est

Parmi les morts figurent 14 casques bleus et cinq soldats congolais.

Quatorze Casques bleus et cinq soldats de l’armée congolaise ont été tués dans la nuit de jeudi à vendredi lors d'affrontements avec des rebelles ougandais dans l’Est de la République démocratique du Congo (RDC), a annoncé vendredi l’ONU.

Des éléments « présumés » des forces démocratiques alliées (ADF) ont mené une attaque contre une base opérationnelle de la MONUSCO (Mission de l’ONU en RDC) à Semuliki, dans le territoire de Beni (Est), frontalier avec l’Ouganda, indique la mission Onusienne dans un communiqué dont Anadolu a reçu copie.

"Les premiers éléments indiquent que quatorze casques bleus de la MONUSCO et cinq soldats des Forces armées congolaises (FARDC) ont été tués. 53 autres casques bleus ont été blessés dans cette attaque", précise la même source.

L’Attaque des rebelles ougandais a abouti à des combats « prolongés » avec les casques bleus et les soldats des forces armées de la RDC (FARDC), note encore le communiqué.

"Je condamne avec la plus grande fermeté cette attaque meurtrière contre les soldats de la paix des Nations Unies et les FARDC. Les attaques contre ceux qui travaillent au service de la paix et de la stabilité en RDC sont lâches et constituent des violations graves", a déclaré Maman Sidikou, Chef de la Monusco, cité par le communiqué.

Adressant ses condoléances aux familles et aux proches des victimes, il a affirmé que la mission prendra "toutes les mesures nécessaires pour que les coupables soient tenus responsables et traduits en justice".

La mission onusienne qui coordonnent une réponse commune avec l’armée congolaise procède également à des évacuations médicales et évalue la situation en matière de sécurité dans la région, selon le responsable onusien en RDC.

Plus tôt dans la journée de vendredi, Jean-Pierre Lacroix, Secrétaire Général adjoint des Nations Unies aux Opérations de Maintien de la Paix, avait déploré dans une publication sur son compte twitter la mort de plusieurs casques bleus et la blessure de nombreux autres dans une attaque contre leur camp dans l'Est de la RDC. Il n'avait toutefois donné aucune précision ni sur le nombre de victimes ni sur l'identité des assaillants

Cette attaque est l'une des plus meurtrières contre l’ONU en RDC, pays qui accueillie depuis 1 999, la plus importante et budgétivore mission de maintien de la paix de l’ONU dans le Monde.

Les rebelles ougandais ADF présents dans l’Est de la RDC depuis 1995, sont accusés par Kinshasa et l’ONU d‘avoir tué un millier de civils congolais dans le territoire de Beni entre Octobre 2014 et 2016.

Un rapport publié en 2015 par le Groupe d‘étude sur le Congo de l’Université de New York, avait remis en cause cette version ajoutant que les responsabilités sont partagées entre les ADF et les troupes de l’armée régulière dont "certains officiers supérieurs coopéreraient avec les rebelles".

Après un court semblant de trêve, les ADF ont repris, depuis octobre dernier, les attaques contre des positions de l’ONU et de l’armée congolaise dans l'Est du pays.

 

Anadolu


Journal Ukuri- vol.101

Calendrier

« January 2018 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31