Lire nos articles en différentes langues ici

Rwanda contre la Côte d’Ivoire : le Rwanda dément avoir corrompu l’arbitre du match

La Fédération rwandaise de football a démenti qu’il  aurait acheté un arbitre qui a géré son match de qualification de la CAN 2019 contre la Côte d’Ivoire , le 9 septembre à Kigali.

L’arbitre namibien Jackson Pavaza, qui s’est occupé du match remporté 2 à 1 par la Côte d’Ivoire, aurait communiqué à la CAF qu’il avait reçu un pot-de-vin et en avait parlé aux médias namibiens.

“Nous sommes choqués par les remarques de l’arbitre namibien de la CAF, Jackson Pavaza, affirmant avoir été corrompu pour manipuler le résultat du match de qualification de la CAN 2019  du Rwanda contre la Côte d’Ivoire tenu le 9 septembre 2018 au Stade de Kigali”, a déclaré FERWAFA.

Pavaza a formulé des allégations de corruption le 11 septembre, affirmant que le Rwanda avait tenté de le corrompre, lui et d’autres responsables, qui sont également namibiens.

L’organisme rwandais de football a expliqué que le 4 septembre, après la réunion de coordination du match présidée par le commissaire de match Mike Letti de l’Ouganda, les quatre officiels namibiens ont reçu 247 dollars supplémentaires. Ce qui a été confirmé par la fédération namibienne de football. L’organisme rwandais a ajouté que cela était mandaté par les articles 36 et 37 du Règlement de qualification de la Coupe d’Afrique de la CAF .

“Toutefois, les arbitres ont affirmé que d’autres dépenses  ont été engagées lors de leur vol à destination de Kigali,” a poursuivi le communiqué de la fédération Rwandaise

“Par la suite, le commissaire aux compétitions de la  FERWAFA, Eric Ruhamiriza, a été informé par l’arbitre Pavaza verbalement et par  WhatsApp   du solde de 237 $ (près de 135000 FCFA) , et Ruhamiriza a estimé que cette somme était destinée à chaque arbitre.”

Le Rwanda a expliqué que Ruhamiriza, et le secrétaire général Uwayezu Francois Regis, avaient préparé un total de 948 dollars (environ 538000 FCFA) à répartir entre les quatre officiels, chacun devant être remboursé  237 dollars. Ils  se sont rendus à l’Hôtel des Milles Collines où les officiels du match étaient restés et leur ont donné les sommes supplémentaires .

“C’est à ce moment que Pavaza a attiré l’attention des responsables de la FERWAFA sur le fait que l’argent demandé pour les dépenses supplémentaires s’élevait à 237 dollars, et non à 948 dollars. La nuit, Pavaza a reçu et signé le reçu de 237 dollars en présence du commissaire du match, M. Mike Letti », a expliqué la Fédération Rwandaise.

Mauvaise communication

la Fédération Rwandaise a en outre déclaré que ce qui s’était réellement passé, était une mauvaise communication sur le montant exact exigé par Pavaza dans sa communication initiale avec Ruhamiriza. Donc  le paiement ne devait pas être considéré comme une corruption alléguée par l’arbitre.

“Avec une connaissance approfondie de la réglementation CAF, FERWAFA ne pourra jamais et ne se serait jamais livrée à aucune forme de corruption qui compromettrait le haut niveau d’intégrité et de professionnalisme du jeu”, a ajouté le communiqué  de la  Fédération Rwandaise.

Lorsqu’elle a été contactée à ce sujet, la directrice des communications de FERWAFA, Bonnie Mugabe, a déclaré à KweseESPN que le Rwanda n’a pas tenté de corrompre un officiel du match.

“La CAF ne nous a pas encore contacté”, a-t-elle conclu.

Le Rwanda est au bas du groupe H lors des éliminatoires après avoir perdu 2-1 contre la République centrafricaine et à domicile contre la Côte d’Ivoire. La Guinée est en tête du groupe avec six points en deux matches.

intellivoire.net


Journal Ukuri n°141

Calendrier

« December 2018 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            

ACP-UE, dans la perspective d'un nouvel accord Post-Cotonou