Lire nos articles en différentes langues ici

RDC- Ebola : Un agent de la mission de l'ONU contaminé

Des mesures ont été prises pour limiter la contamination au sein de la mission onusienne. La mission onusienne en République démocratique du Congo (Monusco) a confirmé, lundi, la contamination de l'un de ses agents par le virus Ebola et expliqué que toutes les dispositions ont été prises par l'équipe locale à Beni en vue d'assurer un suivi rigoureux des agents ayant été probablement en contact avec cet agent. 

« Nous confirmons qu’un collègue travaillant pour les Nations Unies à Beni a été testé positif à Ebola et qu’il reçoit actuellement les soins appropriés » a expliqué à Anadolu, lundi, Florence Marchal, porte-parole de la Monusco.

« Plus globalement, la Monusco a pris toutes les mesures nécessaires en vue de prévenir la transmission du virus avec la recherche des contacts connus de notre collègue et la désinfection des zones dans lesquelles il aurait travaillé », a-t-elle souligné. 

« Le personnel basé à Beni continue également à recevoir des informations détaillées sur les mesures de prévention à suivre en respectant notamment de façon scrupuleuse les règles d’hygiène, de surveiller sa santé dans les 21 jours qui suivent tout contact éventuel avec une personne qui pourrait être infectée et de consulter immédiatement un médecin dès l’apparition de symptômes propres à la maladie à virus Ebola », a conclut Florence Marchal. 

Le ministère congolais de la Santé a indiqué, par ailleurs, que l’agent de l’ONU infecté est plombier de la mission onusienne et travaillait au quartier général de la coordination de Beni. 

Ce dernier aurait été contaminé après avoir passé un séjour dans le centre d’un tradipraticien, alors qu’un cas confirmé y avait été pris en charge avant son transfert au centre de traitement pour Ebola, explique un bulletin d’information du ministère de la Santé. 

« Les collègues du plombier se sont volontairement enregistrés pour être vaccinés dès samedi 13 octobre. Par mesure de prudence, ils ont tous été mis en congé payé pour une période de 21 jours », précise le document dont Anadolu a reçu une copie. 

En outre, depuis le début de la dixième épidémie d'Ebola apparue dans la commune rurale de Mangina, le 1er août dernier, un total de vingt (20) membres du personnel de santé ont été infectés dont dix-neuf (19) cas confirmés et un (1) cas probable. 

« Trois (3) membres du personnel de santé sont morts dont un (1) probable et deux (2) confirmés » a fait savoir à Anadolu Jessica Ilunga, chargée de communication au ministère de la Santé. 

Le dernier bulletin d’informations du ministère de la Santé, publié dimanche 14 octobre 2018 dresse un bilan global de deux cents onze (211) cas de fièvre hémorragique signalés dans la région, dont cent soixante-seize (176) confirmés et trente-cinq (35) probables. 

Sur les cent soixante-seize (176) confirmés, cent (100) sont décédés et cinquante-cinq (55) sont guéris. Les autres sont hospitalisés dans les différents centres de traitement d’Ebola (CTE) installés, poursuit le document consulté par Anadolu. 

Anadolu


Journal Ukuri n°138

Calendrier

« November 2018 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    

ACP-UE, dans la perspective d'un nouvel accord Post-Cotonou