Lire nos articles en différentes langues ici

Goma: ouverture du procès des femmes accusées de kidnapping

Le procès d’un réseau de femmes accusées de kidnappings dans les villages de Ngangi 3 et Turunga, à proximité de l’aéroport de Goma en territoire de Nyiragongo, a débuté en procédure de flagrance mercredi 7 juin à Goma. Il s’agit de huit femmes, ayant détenu en captivité pendant au moins deux mois, deux enfants dont l’un est parvenu à s’échapper mardi.

L’enfant fugitif a pu alerter la police, qui a pu mettre la main sur le groupe, précisent des sources du tribunal.

L’audience de ce mercredi est essentiellement consacrée à la confirmation des charges et à l’instruction du fond de l’affaire, souligne le président du tribunal de paix de Nyiragongo, Marcellin Tchizungu.

Dans leurs dépositions, deux enfants victimes de cet enlèvement, âgés de 8 et 10 ans, affirment avoir été à plusieurs reprises utilisés pour le vol du bétail pour le compte de leurs ravisseurs.

Les enfants indiquent aussi que leurs ravisseurs leur ont donné une eau magique, tirée des dépouilles mortelles. Selon ces filles kidnappées, c’est cette potion qui leur servait de protection durant toutes leurs activités criminelles.
 
Quatre femmes prévenues pour participation à l’activité criminelle d’enlèvement d’enfants et détention de chanvre, sont assistées par cinq avocats. Le procès de cinq autres présumés kidnappeurs présentés par la police lundi 5 mai, n’a toujours pas commencé.
 

RO


Revivez le festival Amani 2016 en 2 min