Lire nos articles en différentes langues ici

Monténégro : « Nous croyons en la reconstruction de notre nation »–Mme Kagame

La Première Dame du Rwanda, Mme Jeannette Kagame l’a déclaré au cours de son allocution au Global Citizen Forum récemment tenu à Monténégro. C’était un discours sur l'unité et la réconciliation prononcée sous le thème: « Opportunités à l'ère de l'incertitude. »

A en croire Jeannette Kagame, la reconstruction de la nation rwandaise se fait aujourd’hui avec tous les peuples et toutes les cultures sans tenir compte du passé marqué par l’exclusion de nombreux rwandais. « Aujourd'hui, les africains qui viennent au Rwanda reçoivent des visas à leur arrivée, tandis que les non-africains ont facilement leurs visas grâce à des services en ligne, et sur la base des accords mutuels avec leurs pays respectifs » a-t-elle fait savoir.

Le forum, réunissant divers leaders venant des quatre coins du monde, visionnaires et entrepreneurs, est une plateforme d'échange, d'éducation, de développement et de promotion de la citoyenneté mondiale en tant que mode de vie.

La Première Dame rwandaise a aussi dit qu'il y avait plus à gagner au niveau humain et économique en s'ouvrant aux autres, notant que c'est la raison pour laquelle le Rwanda a délibérément décidé d'autoriser la double nationalité et de plaider en faveur d'une politique de non-visa en Afrique.

Mme Jeannette Kagame a également expliqué pourquoi est-ce que le gouvernement rwandais travaillait sur la question de rapatriement des réfugiés rwandais, en mettant en place des programmes socio-économiques facilitant leur retour avant d’appliquer la clause de cessation du statut de réfugié rwandais, fixée à la fin du mois de décembre 2017.

« Après le génocide de 1994 contre les Tutsis, les Rwandais ont adopté un nouvel état d'esprit, ce qui leur a donné les moyens de façonner leur avenir » a-t-elle rassuré, avant d’ajouter que le Rwanda considère désormais l'éducation comme un outil puissant et capable de promouvoir l'avancement des communautés entières : « nous nous sommes ainsi concentrés sur l'augmentation du nombre d'établissements d'enseignement primaire, secondaire et universitaire pour réaliser la transformation économique et sociale envisagée dans nos plans nationaux de développement. »

La Première Dame a ainsi rappelé que le terrible passé du Rwanda a forgé  l'attitude de la communauté internationale à l'égard d'autres conflits et violences au niveau mondial. « Nous avons, par exemple, accueilli des centaines de milliers de réfugiés et nous leur avons donné accès aux mêmes services d'éducation et de santé que nos citoyens. Nous pensons que les réfugiés ou non, ce sont des êtres humains et qui méritent rien de moins que d’être bien traités avec dignité. »

Le Rwanda est également l'un des principaux fournisseurs des contingents aux missions de maintien de la paix de l'ONU et de l'Union africaine, se classant au cinquième rang des contributeurs au niveau mondial et au deuxième rang en Afrique.

« L'appropriation, la responsabilité et l'interdépendance sont autant de valeurs qui font de nous de bons citoyens, car ils nous qualifient de bons citoyens du monde » disait Madame Jeannette Kagame, ajoutant qu’au Rwanda, les valeurs et les principes culturels sous-tendent des principes de la gouvernance politique et économique et orientent la formulation des politiques et des programmes clés.

Enfin, la Première Dame du Rwanda a souligné la nécessité de continuer à repousser les limites de la division, de plaider en faveur de l'empathie et de l'inclusion en demandant aux dirigeants de rendre aussi compte à la base, chacun au niveau des responsabilités attachés à ses fonctions.

Par Gilbert Cyiza


Revivez le festival Amani 2016 en 2 min